Tout est dans le titre de ce reportage … au Québec, on parle d’une “cuisine réconfortante”. C’est à dire riche en calories pour affronter les rudes hivers (où le thermomètre peut descendre jusqu’à -40°), mais aussi riche de partage et de convivialité.

  1. Le plat national québecois : la poutine
  2. La recette complète de la poutine
  3. On part se “sucrer le bec”

Le plat national québecois : la poutine

C’était notre dernier indice pour vous faire découvrir le Canada. En réalité, c’est une spécialité québécoise et comme c’est notre plat préféré avec Pelico, on a décidé de vous apprendre la recette avec les enfants de l’école Charles Lemoyne.

Connexion peu régulière ? Téléchargez la vidéo en haute définition, ou téléchargez la en moyenne définition.


La recette complète de la poutine :

Les ingrédients :
– des frites
– du fromage en grain (celui qui fait “squich squich” sous les dents)
– pour la sauce brune :

  • 1 gousse d’ail
  • 1/4 tasse (65 ml) de beurre
  • 1/4 tasse (65 ml) de farine
  • 2 bouillons de bœuf dans 570ml d’eau
  • 1 bouillon de poulet dans 280 ml
  • 3 cuillères à soupe de fécule de maïs
  • 3 cuillères à soupe d’eau fraîche
  • 2 cuillères à soupe ketchup
  • 5 gouttes de tabasco (nous n’en avions pas pour notre recette)
  • Sel et poivre du moulin

La préparation :
– préparer la sauce brune

  • Étape 1 : Dans une casserole, faites chauffer le beurre, l’ail et la farine à feu moyen pendant environ 2 minutes
  • Étape 2 : Ajouter les bouillons de bœuf et de poulet et porter à ébullition. Laissez mijoter 2 minutes.
  • Étape 3 : Ajouter la fécule de maïs, l’eau, le ketchup et le tabasco. Bien saler et poivrer. Laissez mijoter pendant environ 5 minutes.

– préparer les frites
– disposer du fromage en grain sur les frites et arroser copieusement de votre sauce brune.
– régalez-vous !!!


On part se “sucrer le bec”

Nous sommes arrivés au Québec à la fin du mois d’avril. Juste à temps pour nous rendre dans une cabane à sucre. C’est une véritable tradition ici, on part en famille ou entre amis dans une sucrière, pour déguster des plats “réconfortants”, copieusement arrosés de sirop d’érable.

Connexion peu régulière ? Téléchargez la vidéo en haute définition, ou téléchargez la en moyenne définition.

Que pensez-vous des spécialités culinaires québécoises ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.