Jusqu’à présent vous avez eu l’occasion d’échanger avec les enfants de l’école centrale de Bucarest.
Or, comme pour la France, on ne peut pas résumer la Roumanie à sa capitale. C’est d’ailleurs ce que nous ont très bien montré les pelicopains de Saint Jean sur Mayenne dans leur reportage.

Pour notre part, nous avons choisi de rendre visite à une autre école, rurale cette fois. Nous sommes partis dans le village de Brăhășești en Moldavie. La Moldavie est la région du Nord-Est de la Roumanie.. à ne pas confondre avec sa voisine, la Moldavie qui est un pays !

On danse et on chante pour Pelico à l’école de Brăhășești

On commence par vous faire découvrir leur école et leur accueil chaleureux en danses et chants traditionnels !

Connexion peu régulière ? Téléchargez la vidéo en haute définition, ou téléchargez la en moyenne définition.

On vous présente des objets traditionnels

Les enfants avaient également ramené des objets traditionnels roumains. N’oubliez pas d’activer les sous-titres si vous ne parlez pas roumain ;).

Connexion peu régulière ? Téléchargez la vidéo en haute définition, ou téléchargez la en moyenne définition.

Pourquoi Pelico est-il parti à Brăhășești ?

En partant à la rencontre des petits habitants de Brăhășești, nous voulions vous donner un aperçu d’une école rurale, mais aussi de la diversité de population en Roumanie. En effet, cette commune de 7 000 habitants, qui regroupe plusieurs villages, a comme spécificité d’être composée à 60% de personnes d’ethnie Rom. Dans les classes de l’école, enfants roms et enfants roumains sont mélangés.
Nous avons pensé qu’il serait aussi l’occasion de revenir sur cette ethnie qui souffre parfois en France, et ailleurs de discriminations.

La semaine prochaine, nous posterons un autre reportage avec les pelicopains de Brăhășești et nous vous en dirons plus.

Petit lexique :

Roms : Signifie “homme” en romanès (langue originaire du Nord de l’Inde). Il est le plus souvent employé pour désigner une branche du peuple tsigane qui s’est implantée en Europe orientale et centrale – en Roumanie en grande majorité, mais aussi en Bulgarie et dans les balkans – et dont une partie a émigré en Europe occidentale plus récemment. Ils sont “environ 10 millions” en Europe, selon le Conseil de l’Europe.

Tsigane : Personnes originaire du Nord de l’Inde (en Asie, au Sud du Népal où est parti Pelico) et qui a émigré en Europe à partir du X siècle.

En Roumanie, comme ailleurs, chaque communauté Rom à sa propre manière de vivre. Ces personnes ne sont pas forcément nomades, elles peuvent parler le romanès, ou pas.

Dans un prochain reportage nous vous en dirons un peu plus sur la communauté Rom et non-Rom de Brăhășești.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.