1. Le camp de réfugié congolais de Rwamwanja
  2. Un chant d’espoir
  3. Le message d’Olivier
  4. La joie d’apprendre

Nous nous sommes rendus dans un camp de réfugiés congolais, à l’ouest de l’Ouganda, près de la frontière avec la République Démocratique du Congo (RDC).

Plus de 50 000 personnes vivent dans le camp depuis 2012. Toutes ces personnes ont marché plusieurs mois avant d’atteindre l’Ouganda pour fuir la RDC, qui a connu la guerre en 2012. La paix est revenue depuis peu là bas,

Nous avons rencontré des enfants du camp qui ont été séparé de leurs familles lors de la fuite. La croix rouge essaie de retrouver leur famille, grâce à leurs photos. Nous leur souhaitons de tout coeur de retrouver leur famille en RDC !


Le camp de réfugié congolais de Rwamwanja

  • Bienvenue dans le camp de réfugiés congolais de Rwamwanja !
  • 50 000 congolais ont fui leur pays en 2012, à cause de la guerre

  • Après 3 ans d'exil, certains veulent rentrer chez eux et d'autres non.

  • Le camp s'étend sur 50 kilomètres carré

  • Nous arrivons à l'emplacement réservé aux enfants isolés

    Ces enfants ont perdu leurs familles pendant la fuite

  • Premiers échanges !

    en anglais, en français et parfois en swahili grâce à notre traducteur Samson !

  • Découverte du globe !

    Les grands montrent où se trouvent la France aux plus petits !

  • Où se trouve la République Démocratique du Congo ?

    Ils nous montrent d'où ils viennent, à l'est de la RDC, parfois même de régions plus lointaines

  • La RDC est un pays voisin de l'Ouganda

    On s'active pour dessiner le drapeau !

  • Le drapeau de la RDC

    sans crayon jaune car ils n'en avaient pas !

  • Le drapeau avec les bonnes couleurs !

    merci l'ordinateur 🙂

  • Ils vivent tous ensemble dans un espace partagé

  • L'intérieur est très sommaire

    Leurs lits sont protégés par des moustiquaires

  • Le foot est un jeu universel !
  • Olivier enregistre un message

    Retrouvez son message pour les enfants français en vidéo

  • Une photo tous ensemble !
  • Le soleil se couche

    Bientôt il fera noir car il n'y a pas d'électricité dans le camp

  • Chaque famille a sa maison
  • Un enfant ramène de l'eau vers sa maison

    Il n'y a pas d'eau courante dans le camp.

  • De retour avec les enfants congolais !

    Le coin cuisine est très spartiate

  • Chacun cuisine à tour de rôle

    et va chercher l'eau (à plusieurs kilomètres)

  • Un beau jouet fait maison !

Un chant d’espoir

Nous avons enregistré ce chant, composé et interprété par ces enfants qui ont perdu la trace de leurs familles. Ils chantent en français, en swahili et en anglais. La RDC est une ancienne colonie belge, c’est pourquoi les enfants congolais apprennent le français à l’école. Ils parlent également le swahili, une langue utilisée par de nombreux ougandais. Depuis qu’ils sont réfugiés en Ouganda, ils ont appris l’anglais.


Le message d’Olivier

Olivier est un des enfants les plus âges de la troupe. C’est également celui qui se souvient le plus de la langue française. En 3 ans d’exil et sans livre d’exercices en français, difficile de ne pas oublier. Olivier a enregistré un message pour vous.

Vous verrez, il parle justement de livres en français. Contactez-nous si vous voulez ses coordonnées !


La joie d’apprendre

Dans le camp il n’y a que des écoles primaires. Après l’école primaire, la plupart des enfants ne peuvent plus continuer leurs études : les écoles secondaires d’Ouganda sont payantes, et donc inaccessibles pour eux. Ils s’ennuient beaucoup et aimerais bien étudier à nouveau !

Vous souvenez-vous des réfugiés syriens que nous avons rencontrés au Liban ? Nous avons retrouvé chez les réfugiés congolais la même curiosité, la même envie d’aller à l’école pour s’instruire et la même soif d’apprendre plein de choses pour se construire une vie meilleure.
Sans doute vivre dans des conditions de vie difficiles, au Liban, en France, en RDC ou ailleurs, permet de mieux comprendre ce qui compte vraiment dans la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.