1. La présentation de notre école
  2. Notre salle de classe
  3. Des héros sur les murs

La présentation de notre école :

N’oubliez pas d’activer les sous-titres en cliquant sur “CC” en bas à droite de la vidéo.

Notre salle de classe :

Au dessus de notre tableau trône la photo et une citation de Ho Chi Minh : “Les enfants doivent bien étudier et les professeurs bien enseigner !”

Au fond de notre classe, il y a un tableau où nous affichons les travaux que nous réalisons en classe.

En plus de la photo, on trouve aussi 5 recommandations d’Ho Chi Minh aux élèves :
1) Aimer la patrie et ses compatriotes.
2) Bien travailler, bien étudier.
3) Faire preuve de solidarité et respecter les règles de l’école.
4) Garder une bonne hygiène.
5) Etre fidèle, modeste et courageux.

Dans notre classe, on trouve aussi le réglement intérieur de notre école.

Pelico a remarqué, amusé, que nous ne levions pas la main de la même façon que les enfants français. En effet dans notre classe pour prendre la parole on lève la main en tenant son coude.

Dans notre classe, il y a plusieurs ventilateurs pour nous garder au frais. En effet il peut parfois faire très chaud et il est alors plus difficile de se concentrer !

Des héros sur les murs :

Sur les murs de notre école on trouve les portraits de nombreux héros vietnamiens !
Les voici :

Vous l’aurez remarqué, il s’agit souvent de guerriers ou de rois s’étant illustrés dans des batailles contre l’empire de Chine qui avait alors le contrôle du territoire vietnamien.
Pelico a particulièrement aimé l’histoire de Hai Bà Trưng ou en français les Soeurs Trung. Ce sont les seules femmes qui apparaissent sur les murs de l’école et ce sont des héroïnes nationales.

Voici leur histoire :

Les Soeurs Trung

A l’époque où Trưng Trắc (l’aînée) et Trưng Nhị (sa cadette) naissent, le Vietnam est sous domination chinoise. Elles sont les filles d’un notable indigène du nord du Vietnam. En l’an 40, Trung Trac se révolte après que que son mari ait été assassiné par le cruel proconsul chinois Tô Dinh. Elle est très rapidement secondée par sa soeur. Ensemble elles multiplient les victoires contre les armées de l’empire chinois en menant leur propre armée, composée aussi bien d’hommes que de femmes.
Pendant plusieurs années elles parviennent à repousser les envahisseurs chinois.
On dit qu’elles ont réussi à reprendre 65 citadelles et que Trung Trac fut proclamée Reine.
Malheureusement l’histoire se termine mal pour elles deux. En effet, le général chinois Ma viên, réussi à réunir une grande armée et parvint à défaire les deux soeurs, qui se donnèrent la mort en se jetant dans la rivière Hat Giang.
Régulièrement comparées à Jeanne d’Arc, les soeurs Trung sont de véritables héroïnes nationales.

Pour finir un extrait de poème contant les exploits des soeurs Trung :

Le bruit courut alors qu’au district de Mê Linh, en amont du fleuve.
Étaient nées deux filles de la famille Trung,
D’une beauté et d’un maintien sans pareils.
Leurs cheveux étaient comme des nuages, leurs corps comme de la neige, leur peau comme de l’ivoire, leur air aussi dégagé que le brume,
Belles fleurs que papillons et abeilles n’osaient offenser.
L’aînée se nommait Trac, la cadette Nhi
Elles étaient aussi douées en lettres qu’en art militaire ;
Ayant le génie stratégique, elles s’exerçaient encore aux combats armés,
Leur entraînement dépassait de loin toute commune mesure
Elles excellaient à manier toutes les armes sans exception
Quant à la beauté, elles ne le cédaient en rien à Hang Nga, la déesse de la lune.

Ce poème est extrait de Thiên nam ngu luc (“Les annales du ciel du Sud”), que nous avons trouvé dans “le Courrier du Vietnam”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.