Vous le savez déjà grâce à vos premiers échanges de questions, au Canada on parle majoritairement l’anglais et le français (sans oublier toutes les langues autochtones). Seulement ici nous sommes au Québec, la région du Canada où on parle très majoritairement le français. D’ailleurs Montréal, où nous nous trouvons, fait un petit peu office d’exception car il n’est pas rare d’entendre les jeunes parler un “franglais”, c’est à dire utiliser des mots anglais et français dans une même phrase.

La langue française de ce côté là de l’Atlantique n’a pas évolué de la même façon que chez nous. Ainsi, bien que nous parlions la même langue, on peut parfois ne pas se comprendre selon les expressions et les mots que nous utilisons.

Un parlé chaleureux

Ici on se tutoie beaucoup plus facilement qu’en France. Un serveur dans un café, ou une personne dans la rue, aura tendance à vous tutoyer directement. Pelico trouve que cela créer des échanges très chaleureux avec les québécois. Mais ce n’est pas tout, vous remarquerez par exemple que Fidji, la maitresse des pelicopains québécois, les appelle “les ami(e)s”.

Quelques mots différents

En France, ou au Québec, nous ne désignons pas toujours les choses avec les mêmes mots.
Voici un petit exemple, amusez-vous à compléter les phrases avec les bons mots :

La richesse des expressions québécoises

Fruit d’une histoire et d’un contexte différent de celui de la France, les québécois ont un riche panel d’expressions. Les enfants vous en font découvrir un certains nombre :

Si vous vous êtes bien imprégnés des expressions québécoise alors essayez à présent de deviner lesquelles sont mimées par les enfants :

Et les langues autochtones dans tout ça ?

Qui sont les autochtones ?
Au Canada, on utilise le terme d’autochtone ou de “première nation” pour désigner les habitants d’Amérique du Nord avant la colonisation anglaise et française.

On compte environ 70 langues autochtones distinctes, comme l’Inuktitut, l’Halkomelem, les langues Algonquiennes …
Malheureusement, un grand nombre de ces langues sont de moins en moins parlées.
Pendant de nombreuses années au Canada, des enfants autochtones ont été envoyés dans des écoles spéciales pour être éduqués comme des enfants “canadiens” (descendant des français ou des anglais). Les langues autochtones n’ont donc pas toujours été transmises des parents à leurs enfants. D’une manière générale ce sont les cultures autochtones au sens large qui n’ont pas pu être transmise à cause de ces écoles spéciales.

Sur la photo ci-dessous par exemple, on peut lire “Stop” en français, en québécois, puis en inuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.